Instagram

Suivez moi!

LE BLOG Maman

Ceux qui vous interpellent…

25 mars 2018

Aujourd’hui, grande avancée pour Minilove mais aussi pour moi ! Je ne suis pas peu fière d’avoir démonté puis remonté sa draisienne évolutive, celle-ci passant de trois roues à seulement deux.

Nouveau challenge donc pour Minilove qui fait moins le malin dans la rue, lui qui avait tendance à foncer et tout écraser sur son passage. Il va lui falloir trouver l’équilibre et je sais qu’après un peu de pratique, il redeviendra maître des trottoirs…

Nous sommes donc sortis tester sa nouvelle bécane et entre changement d’heure et lâcher prise, je n’ai pas vraiment fait attention à l’heure qu’il était lorsque nous avons quitter la maison. Erreur ! Il était plus de midi, Minilove a été vite fatigué et a donc voulu que je le porte. Impossible avec sa draisienne en bois qui pèse une tonne.

img_7975

C’est donc avec toutes ses vocalises et ses plus belles larmes qu’il rechignait à avancer jusqu’à la maison.

Dans la rue, la plus passante du quartier évidemment, je tentais de faire bonne figure même si tous les regards étaient portés sur nous. Des dizaines de regards désolés, des regards compatissants, des regards de « bon courage » et donc des dizaines de personnes qui ne m’ont absolument pas proposé leur aide.

Il y a eu…

Il y a eu ce père de famille qui déambulait avec assurance et son « Oh alors ça c’est une grosse colère » pour montrer à ses enfants ce qu’il ne fallait pas faire. Non monsieur, c’est un enfant fatigué…

Il y a eu cette jeune femme sympathique qui m’a abordée seulement pour me confirmer que j’étais dans la galère avec mon vélo en bois et mon enfant fatigué. Oui en effet, je vais galérer.

Il y a eu toutes ces personnes qui ont tenté de calmer Minilove par des phrases mielleuses, gentilles tentatives qui ne font généralement qu’accentuer les aiguës de l’enfant.

Bon. Après plusieurs arrêts câlins et des explications pour faire comprendre à Minilove que je ne pouvais pas porter son vélo et lui en même temps, nous avons pu avancer jusqu’à la maison, déjeuner et faire une bonne grosse sieste.

C’est ça aussi la vie de maman solo. Et puis la prochaine fois, je regarderai l’heure avant de sortir…

Je retiendrais seulement que c’était une belle avancée pour tous les deux : j’ai construit son nouveau vélo et Minilove était très fier.

  • Reply
    Audrey mais laquelle?!?
    25 mars 2018 at 18:00

    Même sans être maman solo, on subit aussi les reflexions des autres plus ou moins sympas mais quand j’ai l’occasion d’y répondre gentillement je me régale :
    – La maman d’une copine de pauline : tiens c’est rare de voir Pauline avec une cagoule,elle n’a jamais rien {sourire bien sûr }
    – Moi: oui c’est vrai, d’ailleurs elle n’a jamais été malade elle {sourire aussi bien sûr }

    • Reply
      Mademoiselle Love
      25 mars 2018 at 18:18

      Haha je te vois parfaitement répondre ! Oui les réflexions c’est pour tout le monde, là c’est plus pour souligner le manque d’entre-aide. En gros je te donne mon avis mais surtout je te laisse te débrouiller ! C’était assez frappant aujourd’hui, je me croyais dans un film !

Laisser un commentaire

Instagram

Suivez moi sur Instagram

%d blogueurs aiment cette page :