Instagram

Suivez moi!

LE BLOG Maman

Petit garçon deviendra homme

8 mars 2018

Aujourd’hui, c’est le 8 mars et la journée pour les droits des femmes. Sortez vos jupes ladies, aujourd’hui tout est permis ! Pour moi cette journée, encore signe de trop grandes inégalités, me fait surtout penser à tous les prochains jours…

J’entends souvent les futurs parents dire qu’ils préfèreraient avoir un garçon, c’est plus simple. Une fille, il faudra la protéger. La protéger des garçons du coup ? Et c’est là où ma réflexion de maman d’un petit garçon se fait. Minilove va devenir l’homme de demain. Nos petits garçons seront ceux qui main dans la main avec nos petites filles pourront faire bouger les choses. Mais alors on commence par quoi ? Par l’éducation peut-être ? C’est une vraie question que je me pose. Comment faire pour que mon garçon de deux ans et demi grandisse avec une pensée égalitaire ?

En tant que maman solo, c’est peut-être un peu plus simple car les codes sont cassés à la maison. Il n’y a donc pas de séparation des « rôles » type maman cuisine et papa va couper du bois. En revanche ne l’ayant pas avec moi à 100% du temps, c’est aussi du côté paternel que ça va avoir un impact. Une conversation s’impose…

Je suis tombée sur cette vidéo aujourd’hui dans laquelle on voit la réaction d’enfants face à l’inégalité des sexes. Ils avaient pour mission de ramasser des boules bleues et roses et de les ranger dans un tube. Pour les récompenser on leur offre un bocal de bonbons et là surprise, les bocaux des petites filles sont moins remplis que ceux des garçons. Leurs réactions est la même pour les deux genres : ce n’est pas juste car les filles ont autant et aussi bien fait l’exercice que les garçons. Et ils finissent par rééquilibrer le nombre de bonbons entre eux.

Dans une autre vidéo sur l’inégalité au sens large (sexe, couleur de peau, handicap etc) les enfants jouent à une partie de Monopoly dont les règles du jeu ont changé. Entre autres, la petite fille gagnera moins d’argent que les garçons lorsqu’elle passera par la case départ.

Tout cela pour dire que ce pourrait être une bonne manière d’expliquer les inégalités à Minilove lorsqu’il sera un peu plus grand.

Pour le moment, du haut de ses deux ans et demi, il participe volontiers aux tâches ménagères à la maison. Pour l’aspirateur, c’est tout récent, il en avait une peur bleue il y a encore quelques mois et moi j’ai flippé que cette peur ait été transmise parce-qu’il était un garçon ! Ouf tout est rentré dans l’ordre !

Il met la main à la pâte. Bon la pâte en question sort souvent d’une boîte de Barilla mais vous avez compris le concept, on cuisine ensemble et il met la table. Il arrose les plantes et m’aide à faire les lits. Tout est un jeu à son âge mais je me dis que ce qu’il apprend et aime faire maintenant sera plus naturellement fait aussi plus tard.

De la douceur aussi, beaucoup. Les câlins ne sont pas réservés aux filles. Des pantalons avec des coeurs pour casser un peu les codes et obtenir quelques « elle est mignonne votre fille », la musique, les voyages lui ouvriront l’esprit aussi.

Au-delà du transfert que l’on peut faire sur ses enfants, il y a ici un véritable moyen de faire évoluer les choses et de rendre leurs droits aux femmes.

Si nos garçons deviennent entrepreneurs, ils auront peut-être conscience qu’une employée doit être aussi bien payée qu’un homme. S’ils deviennent réalisateurs de films, ils auront peut-être conscience qu’il ne faut pas faire des castings dans des chambres d’hôtels. S’ils deviennent des maris, ils auront peut-être conscience que dans le mariage on partage tout. En devenant des hommes, ils auront peut-être conscience que les femmes sont leurs égales en tout point.

Bon en attendant moi je ne sais toujours pas monter un meuble mais je peux être l’égale de l’homme sans être parfaite !

Et vous, comment faites-vous passer le message à vos garçons ?

    Laisser un commentaire

    Instagram

    Suivez moi sur Instagram

    %d blogueurs aiment cette page :